Dijon Les Traversées Baroques Ateliers

1, 8, 15, 22, 29 mars Sciences-po Dijon

Des ateliers conçus pour une ouverture musicale et culturelle des étudiants sur le campus Dijonnais

 Les Traversées Baroques interviennent depuis 2011 à Sciences-Po Dijon, pour une ouverture musicale et culturelle. Le travail pédagogique aborde aussi bien la théorie que la pratique instrumentale. Lecture et transcription des partitions anciennes, découverte de l’instrumentarium, explications historiques, mais aussi pratique de la musique par le chant et/ou les instruments.

Les intervenants en 2019 : Judith Pacquier, Etienne Meyer, Jean-Michel Weber.

Fresnes L'Art de la Fugue Tientos y batallas, Musique baroque

15 septembre Église de Fresnes

Tientos y batallas, un très joli programme consacré au répertoire espagnol, avec J. Pacquier et F. Mayeur

Judith Pacquier et Frédéric Mayeur proposent ici un programme original constitué d’une sélection parmi les plus beaux tientos, batailles, chansons et passacailles de la musique espagnole. De véritable petits bijoux écrits à l’origine pour l’orgue, et arrangés ici à la manière d’un dialogue entre les jeux de l’orgue et la riche sonorité du cornet à bouquin. Une musique fabuleuse et riche en couleurs, un programme à découvrir absolument ! 

Judith Pacquier, cornet à bouquin, Frédéric Mayeur, orgue

Bussy-Rabutin Château de Bussy Barbara Strozzi, Musique baroque

20 septembre Écuries du château

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Ribeauvillé Festival de Ribeauvillé Barbara Strozzi, Musique baroque

21 septembre ÉGLISE

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Lausanne Festival Les goûts réunis Barbara Strozzi, Musique baroque

23 mars 18h30 Église de Villamont

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Ribeauvillé Festival de Ribeauvillé Le ballon Rouge, Ciné-concert

21 et 22 septembre Cinéma de Ribeauvillé

Le Ballon Rouge, ciné-concert onirique : musique d'Etienne Meyer, images d'Albert Lamorisse (1957)

Un ciné-concert aérien à voir en famille…

Paris, 1950 : Pascal, un bambin de 6 ans, libère un ballon rouge accroché à un réverbère. Ce ballon se met à le suivre partout où il va, devenant ainsi son ami. Cette étonnante complicité suscite la curiosité, puis la jalousie des plus grands, qui, cherchant en vain à s’approprier ce ballon apprivoisé, finissent par le faire éclater. Pour consoler Pascal, meurtri par la disparition brutale de ce nouvel ami, des centaines de ballons multicolores affluent de tous les coins de Paris, entourent l’enfant, et l’emportent dans les airs. Entre humour et sensibilité, ce magnifique conte cinématographique a été réalisé en 1956 par le cinéaste Albert Lamorisse, remarqué quelques années auparavant pour avoir réalisé Crin Blanc. Le Ballon Rouge a reçu la Palme d’Or à Cannes et l’Oscar du meilleur scénario original. La délicatesse du récit cinématographique est soulignée ici par la musique d’Etienne Meyer composée spécialement pour ce ciné-concert : il signe une oeuvre toute en finesse, écrite pour quatre instruments baroques dont il revisite la richesse des timbres. Ce spectacle est un appel au voyage dans un univers sonore et cinématographique d’exception, vous en sortirez enchantés. C’est également une redécouverte du Paris des années 50, de ses commerces, de ses rues étroites, de ses autobus, de son école d’autrefois et de ses enfants en culotte-courte… Un ciné-concert onirique, un spectacle idéal pour passer un moment convivial en famille.

Dijon L'atelier des Traversées Baroques Musiques et danses de la Renaissance !

4 et 5 mai, 25 et 26 mai Dijon

Vous avez toujours rêvé de participer à un grand bal ? Venez donc dans nos ateliers Renaissance pour jouer ou danser !

Vous êtes instrumentistes (luths et flûtes en priorité) : vous ferez de la musique d’ensemble dans l’optique de préparer un grand bal à l’époque de la Renaissance. Le répertoire est facile, débutants ou petits niveaux bienvenus. pratique de la musique d’ensemble, initiation à la danse Renaissance, et moments communs avec les stagiaires danseurs. Vous êtes danseur, musicien, simple curieux… Vous avez toujours rêvé de vous initier à la danse Renaissance ? Vous pratiquez déjà ? Des cours de danse pour apprendre les pas, les différentes danses, et passer un moment convivial !

Le résultat final ? Danseurs et instrumentistes participeront et mèneront activement un grand bal Renaissance le mercredi 29 mai 2019 à 19h !

Dijon Les Traversées Baroques / ACCENT Bonaventura Aliotti, Enregistrement discographique

Du 10 au 13 novembre

Il trionfo della Morte per il peccato d'Adamo - Bonaventura Aliotti / Nouvel Opus discographique en cours...

Aliotti, Il Trionfo della Morte : l’histoire d’Adam et Ève re-visitée ! 

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une oeuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della Morte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes. Nous découvrons ici l’histoire du péché originel par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – et donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un nouvel éclairage. L’oeuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour terrien est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « Que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé. ? ». Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, se rend d’abord à Modène, puis à Ferrare en 1675. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della Morte. Les Traversées Baroques proposent ici une découverte musicale exceptionnelle : rappelant volontiers l’opéra, cette oeuvre alterne récitatifs courts, duos, airs, choeurs et arias accompagnati, autant de joyaux musicaux pour une construction musicale très aboutie. Des pages sublimes et totalement inconnues, qui ne méritaient aucunement de tomber dans l’oubli. À découvrir absolument !

Dijon Auditorium de Dijon Bonaventura Aliotti, Musique baroque

15 novembre

Il trionfo della Morte, Bonaventura Aliotti - Concert mis en espace

Aliotti, Il Trionfo della Morte : l’histoire d’Adam et Ève re-visitée ! 

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une oeuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della Morte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes. Nous découvrons ici l’histoire du péché originel par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – et donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un nouvel éclairage. L’oeuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour terrien est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « Que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé. ? ». Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, se rend d’abord à Modène, puis à Ferrare en 1675. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della Morte. Les Traversées Baroques proposent ici une découverte musicale exceptionnelle : rappelant volontiers l’opéra, cette oeuvre alterne récitatifs courts, duos, airs, choeurs et arias accompagnati, autant de joyaux musicaux pour une construction musicale très aboutie. Des pages sublimes et totalement inconnues, qui ne méritaient aucunement de tomber dans l’oubli. À découvrir absolument !

Dijon Les Traversées baroques Grand bal Renaissance

29 mai 19h30 Palais des Ducs, Dijon

un grand bal Renaissance pour fêter l'ouverture du musée, en partenariat avec la Ville de Dijon Entrée libre

 Les Traversées Baroques vous donnent rendez-vous pour un grand bal Renaissance : vous danserez aux sons des luths, flûtes, cornets à bouquin et autres sacqueboutes ! Des danses réellement accessibles à tous, qui prennent la forme de rondes ou de cortèges. Martial Morand, notre maître à danser, se fera une joie de vous en apprendre les premiers pas et quelques variantes. Un véritable moment convivial en perspective, à passer en famille ou entre amis. 

 

Saint-Michel en Thiérache Festival de Saint-Michel en Thiérache Barbara Strozzi, Musique baroque

2 juin Église de Saint-Michel en Thiérache

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Senones Festival des trois abbayes en Lorraine Bonaventura Aliotti, Musique baroque

Du 8 au 11 juillet Senones

Il trionfo della Morte per il peccato d'Adamo : résidence de création pour un nouveau projet !

Aliotti, Il Trionfo della Morte : l’histoire d’Adam et Ève re-visitée ! 

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une oeuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della Morte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes. Nous découvrons ici l’histoire du péché originel par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – et donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un nouvel éclairage. L’oeuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour terrien est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « Que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé. ? ». Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, se rend d’abord à Modène, puis à Ferrare en 1675. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della Morte. Les Traversées Baroques proposent ici une découverte musicale exceptionnelle : rappelant volontiers l’opéra, cette oeuvre alterne récitatifs courts, duos, airs, choeurs et arias accompagnati, autant de joyaux musicaux pour une construction musicale très aboutie. Des pages sublimes et totalement inconnues, qui ne méritaient aucunement de tomber dans l’oubli. À découvrir absolument !

MoyenMoutier Festival des trois abbayes en Lorraine Bonaventura Aliotti, Musique baroque

12 juillet Abbatiale de Moyenmoutier

Il Trionfo della Morte, Bonaventura Aliotti - Concert de création

Aliotti, Il Trionfo della Morte : l’histoire d’Adam et Ève re-visitée ! 

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une oeuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della Morte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes. Nous découvrons ici l’histoire du péché originel par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – et donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un nouvel éclairage. L’oeuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour terrien est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « Que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé. ? ». Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, se rend d’abord à Modène, puis à Ferrare en 1675. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della Morte. Les Traversées Baroques proposent ici une découverte musicale exceptionnelle : rappelant volontiers l’opéra, cette oeuvre alterne récitatifs courts, duos, airs, choeurs et arias accompagnati, autant de joyaux musicaux pour une construction musicale très aboutie. Des pages sublimes et totalement inconnues, qui ne méritaient aucunement de tomber dans l’oubli. À découvrir absolument !

Dijon Les Traversées Baroques Musique au Musée !

12 octobre Musée des Beaux-Arts

Un après-midi en notre compagnie, pour visiter le musée des Beaux-Arts de Dijon en musique

Dijon Les Traversées Baroques Musique en Ville, 8e édition

13 octobre Différents lieux dans Dijon

Musique en Ville, une série de concerts en entrée libre dans toute la ville. Programme à venir... Entrée libre

Dijon Les Traversées Baroques Le concert des voix et des instruments

2 juin 17h Église Saint-Pierre

Un concert en apothéose, avec les participants de l'atelier baroque, et la musique de Francesco Cavalli ! Entrée libre

Dijon L'Atelier des Traversées Baroques Francesco Cavalli, Venise

Du 30 mai au 2 juin Dijon

Venez découvrir et jouer la splendide musique du compositeur Francesco Cavalli, actif à Venise au 17e siècle...

Cet atelier, principalement consacré à la musique d’ensemble, est ouvert aux chanteurs (solistes ou en chœur), violonistes, violistes, sacqueboutistes, cornettistes, violoncellistes, clavecinistes ou encore organistes. Vous jouez d’un autre instrument, vous vous demandez si ces ateliers sont faits pour vous ? Peut-être… Sûrement ! N’hésitez-pas à vous renseigner.

Cette année, les stagiaires interpréteront des œuvres de Francesco Cavalli : ses œuvres sacrées à grand effectif mêleront les voix et les instruments, ses œuvres profanes seront explorées, notamment pour le répertoire soliste puisé au cœur de ses opéras.

 

Le résultat final ? Tous les chanteurs et instrumentistes participeront à un grand concert qui aura lieu le dimanche 2 juin 2019 à 17h !

Sarrebourg Festival international de musique Bonaventura Aliotti, Musique baroque

13 juillet

Il trionfo della Morte, Bonaventura Aliotti - Concert mis en espace

Aliotti, Il Trionfo della Morte : l’histoire d’Adam et Ève re-visitée ! 

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une oeuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della Morte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes. Nous découvrons ici l’histoire du péché originel par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – et donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un nouvel éclairage. L’oeuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour terrien est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « Que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé. ? ». Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, se rend d’abord à Modène, puis à Ferrare en 1675. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della Morte. Les Traversées Baroques proposent ici une découverte musicale exceptionnelle : rappelant volontiers l’opéra, cette oeuvre alterne récitatifs courts, duos, airs, choeurs et arias accompagnati, autant de joyaux musicaux pour une construction musicale très aboutie. Des pages sublimes et totalement inconnues, qui ne méritaient aucunement de tomber dans l’oubli. À découvrir absolument !

Pontoise Festival baroque de Pontoise Barbara Strozzi, Musique baroque

19 octobre Pontoise

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Périgueux Sinfonia en Périgord Barbara Strozzi, Musique baroque

26 août

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Dijon Les Traversées Baroques Ateliers

5, 19, 26 avril Sciences-po Dijon

Des ateliers conçus pour une ouverture musicale et culturelle des étudiants sur le campus Dijonnais

 Les Traversées Baroques interviennent depuis 2011 à Sciences-Po Dijon, pour une ouverture musicale et culturelle. Le travail pédagogique aborde aussi bien la théorie que la pratique instrumentale. Lecture et transcription des partitions anciennes, découverte de l’instrumentarium, explications historiques, mais aussi pratique de la musique par le chant et/ou les instruments.

Les intervenants en 2019 : Judith Pacquier, Etienne Meyer, Jean-Michel Weber.

Dijon Les Traversées Baroques Ateliers

1, 8, 15, 22 février Sciences-po Dijon

Des ateliers conçus pour une ouverture musicale et culturelle des étudiants sur le campus Dijonnais

 Les Traversées Baroques interviennent depuis 2011 à Sciences-Po Dijon, pour une ouverture musicale et culturelle. Le travail pédagogique aborde aussi bien la théorie que la pratique instrumentale. Lecture et transcription des partitions anciennes, découverte de l’instrumentarium, explications historiques, mais aussi pratique de la musique par le chant et/ou les instruments.

Les intervenants en 2019 : Judith Pacquier, Etienne Meyer, Jean-Michel Weber.

Dijon Les Traversées Baroques Ateliers

25 janvier Sciences-po Dijon

Des ateliers conçus pour une ouverture musicale et culturelle des étudiants sur le campus Dijonnais

 Les Traversées Baroques interviennent depuis 2011 à Sciences-Po Dijon, pour une ouverture musicale et culturelle. Le travail pédagogique aborde aussi bien la théorie que la pratique instrumentale. Lecture et transcription des partitions anciennes, découverte de l’instrumentarium, explications historiques, mais aussi pratique de la musique par le chant et/ou les instruments.

Les intervenants en 2019 : Judith Pacquier, Etienne Meyer, Jean-Michel Weber.

Dijon Les Traversées Baroques L'Atelier des Traversées Baroques, inscriptions ouvertes !

ATELIER BAROQUE : 11 et 12 mai, puis du 30 mai au 2 juin 2019

Baroque ou Renaissance ? Fin des inscriptions le 15 mars prochain...

Cet atelier, principalement consacré à la musique d’ensemble, est ouvert aux chanteurs (solistes ou en chœur), violonistes, violistes, sacqueboutistes, cornettistes, violoncellistes, clavecinistes ou encore organistes. Vous jouez d’un autre instrument, vous vous demandez si ces ateliers sont faits pour vous ? Peut-être… Sûrement ! N’hésitez-pas à vous renseigner.

Cette année, les stagiaires interpréteront des œuvres de Francesco Cavalli : ses œuvres sacrées à grand effectif mêleront les voix et les instruments, ses œuvres profanes seront explorées, notamment pour le répertoire soliste puisé au cœur de ses opéras. Le résultat final ? Tous les chanteurs et instrumentistes participeront à un grand concert qui aurai lieu le dimanche 2 juin 2019 à 17h !

Téléchargez laPLAQUETTE D’INSCRIPTION et rejoignez-nous nombreux !

ATTENTION, VENTE FLASH : la date limite des inscriptions est fixée au 15 mars, mais… pour bien commencer l’année 2019, sachez que si nous enregistrons votre inscription avec le 15 janvier prochain (le cachet de la poste faisant foi), vous aurez le droit à une petite réduction :

            -20€ sur les tarifs pour les participants à l’atelier baroque
            -15€ sur les tarifs pour les participants instrumentistes de l’atelier Renaissance
            -10€ sur les tarifs pour les participants danseurs de l’atelier Renaissance
            -5€ sur les tarifs pour les participants aux deux ateliers réunis (forfait 1 ou forfait 2)

Dijon Les Traversées Baroques L'atelier des Traversées Baroques, inscriptions ouvertes !

ATELIER RENAISSANCE : 4 et 5 mai, 25 et 26 mai 2019

Renaissance ou baroque ? Fin des inscriptions le 15 mars prochain...

Vous êtes instrumentistes (luths et flûtes en priorité) : vous ferez de la musique d’ensemble dans l’optique de préparer un grand bal à l’époque de la Renaissance. Le répertoire est facile, débutants ou petits niveaux bienvenus. pratique de la musique d’ensemble, initiation à la danse Renaissance, et moments communs avec les stagiaires danseurs. Vous êtes danseur, musicien, simple curieux… Vous avez toujours rêvé de vous initier à la danse Renaissance ? Vous pratiquez déjà ? Des cours de danse pour apprendre les pas, les différentes danses, et passer un moment convivial ! Le résultat final ? Danseurs et instrumentistes participeront et mèneront activement un grand bal Renaissance le mercredi 29 mai 2019 à 19h !

Téléchargez laPLAQUETTE D’INSCRIPTION et rejoignez-nous nombreux !

ATTENTION, VENTE FLASH : la date limite des inscriptions est fixée au 15 mars, mais… Pour bien commencer l’année 2019, sachez que si nous enregistrons votre inscription avec le 15 janvier prochain (le cachet de la poste faisant foi), vous aurez le droit à une petite réduction :

            -20€ sur les tarifs pour les participants à l’atelier baroque
            -15€ sur les tarifs pour les participants instrumentistes de l’atelier Renaissance
            -10€ sur les tarifs pour les participants danseurs de l’atelier Renaissance
            -5€ sur les tarifs pour les participants aux deux ateliers réunis (forfait 1 ou forfait 2)

Valère Festival de l'orgue de Valère Tientos y batallas, Musique baroque

27 juillet Église de Valère (Suisse)

Tientos y batallas, un très joli programme consacré au répertoire espagnol, avec J. Pacquier et F. Mayeur !

Judith Pacquier et Frédéric Mayeur proposent ici un programme original constitué d’une sélection parmi les plus beaux tientos, batailles, chansons et passacailles de la musique espagnole. De véritable petits bijoux écrits à l’origine pour l’orgue, et arrangés ici à la manière d’un dialogue entre les jeux de l’orgue et la riche sonorité du cornet à bouquin. Une musique fabuleuse et riche en couleurs, un programme à découvrir absolument !

Judith Pacquier, cornet à bouquin, Frédéric Mayeur, orgue

Tours Festival Concerts d'Automne San Marco di Venezia, Musique baroque

20 octobre Église Saint-Julien

L'âge d'Or de la musique italienne à Venise : retrouvez le programme de notre 5e disque en concert !

L’âge d’or musical à Saint-Marc de Venise

La République de Venise connait son apogée économique et politique au 16e siècle. A cette époque, ses nombreuses provinces de Terra ferma s’étendent jusqu’aux portes de Milan. Son activité maritime est florissante, les Vénitiens jouant un rôle commercial et diplomatique déterminant sur tout le pourtour méditerranéen. Cette opulente indépendance, dans une Italie disloquée en proie aux guerres, favorise naturellement la floraison des arts dans la lagune. Le siècle du Titien et du Tintoret voit aussi l’essor prodigieux de la Capella musicale di San Marco, qui demeure jusqu’à la fin du 17e siècle le centre musical le plus actif de la cité. Les mots de l’anglais Thomas Coryat donnent une idée de l’émerveillement provoqué : « La fête consistait principalement en musique, laquelle était à la fois vocale et instrumentale, si admirable, si excellente, qu’elle stupéfia tous les étrangers, qui n’avaient jamais rien entendu de tel. » La Capella musicale di San Marco se distingue par l’abondance de ses musiciens : le choeur, l’un des plus opulents d’Italie, réunit 36 chantres, auxquels on adjoint parfois les enfants de la maîtrise et les étudiants du séminaire. Un concerto instrumental, réuni depuis 1568, vient parfois soutenir les voix lors des fêtes solennelles : il est initialement constitué de huit instrumentistes à vent, cornets à bouquins et trombones. Les Traversées Baroques mêlent ici les voix et les vents, pour renouer avec la pratique de San Marco. Ce programme réunit Giovanni Gabrieli (Sacrae Symphoniae, 1597) et Giovanni Bassano (Concerti ecclesiastici – 1598 et 1599) : de la musique vocale, de la musique instrumentale, et une combinaison infinie de couleurs musicales, comme le suggère la citation émerveillée de Coryat en 1611 … Une véritable fête pour les oreilles !