Ribeauvillé Festival de Ribeauvillé Le ballon Rouge, Ciné-concert

21 et 22 septembre Cinéma de Ribeauvillé

Le Ballon Rouge, ciné-concert onirique : musique d'Etienne Meyer, images d'Albert Lamorisse (1957)

Un ciné-concert aérien à voir en famille…

Paris, 1950 : Pascal, un bambin de 6 ans, libère un ballon rouge accroché à un réverbère. Ce ballon se met à le suivre partout où il va, devenant ainsi son ami. Cette étonnante complicité suscite la curiosité, puis la jalousie des plus grands, qui, cherchant en vain à s’approprier ce ballon apprivoisé, finissent par le faire éclater. Pour consoler Pascal, meurtri par la disparition brutale de ce nouvel ami, des centaines de ballons multicolores affluent de tous les coins de Paris, entourent l’enfant, et l’emportent dans les airs. Entre humour et sensibilité, ce magnifique conte cinématographique a été réalisé en 1956 par le cinéaste Albert Lamorisse, remarqué quelques années auparavant pour avoir réalisé Crin Blanc. Le Ballon Rouge a reçu la Palme d’Or à Cannes et l’Oscar du meilleur scénario original. La délicatesse du récit cinématographique est soulignée ici par la musique d’Etienne Meyer composée spécialement pour ce ciné-concert : il signe une oeuvre toute en finesse, écrite pour quatre instruments baroques dont il revisite la richesse des timbres. Ce spectacle est un appel au voyage dans un univers sonore et cinématographique d’exception, vous en sortirez enchantés. C’est également une redécouverte du Paris des années 50, de ses commerces, de ses rues étroites, de ses autobus, de son école d’autrefois et de ses enfants en culotte-courte… Un ciné-concert onirique, un spectacle idéal pour passer un moment convivial en famille.

Fresnes L'Art de la Fugue Tientos y batallas, Musique baroque

15 septembre Église de Fresnes

Tientos y batallas, un très joli programme consacré au répertoire espagnol, avec J. Pacquier et F. Mayeur

Judith Pacquier et Frédéric Mayeur proposent ici un programme original constitué d’une sélection parmi les plus beaux tientos, batailles, chansons et passacailles de la musique espagnole. De véritable petits bijoux écrits à l’origine pour l’orgue, et arrangés ici à la manière d’un dialogue entre les jeux de l’orgue et la riche sonorité du cornet à bouquin. Une musique fabuleuse et riche en couleurs, un programme à découvrir absolument ! 

Judith Pacquier, cornet à bouquin, Frédéric Mayeur, orgue

Ribeauvillé Festival de Ribeauvillé Barbara Strozzi, Musique baroque

21 septembre ÉGLISE

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.

Bussy-Rabutin Château de Bussy Barbara Strozzi, Musique baroque

20 septembre Écuries du château

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux ! Promenez-vous dans la Venise musicale du 17è siècle...

Barbara Strozzi, passions et tourments amoureux !

Une soirée en compagnie de Barbara Strozzi, femme compositrice au destin bien singulier… Imaginez-vous dans la Venise baroque du Seicento, sa culture florissante et ses arts novateurs. Entendez la musique omniprésente dans les églises, dans les rues et sur le port : les plus belles voix d’Italie et d’Europe y sont réunies. Barbara Strozzi est l’une des perles de cet écrin de choix. Son éducation raffinée la place au centre d’un cercle littéraire et musical influent, l’academia degli unisoni, dont elle devient la muse. C’est la soprano Anne Magouët qui prête sa voix à cette musique sublime et virtuose, très surprenante pour l’époque.