TB14

Judith Pacquier – Direction artistique

 

Passionnée par la musique italienne du début du 17è siècle, et après des études de flûte à bec, d’analyse, et d’histoire de la musique, Judith Pacquier se consacre très rapidement à son instrument de prédilection : le cornet à bouquin. Elle suit l’enseignement de William Dongois et de Jean-Pierre Canihac, dont elle intègrera la classe au CNSMD de Lyon pour y obtenir son DNESM en 2001.

Concertiste reconnue, elle poursuit une carrière d’instrumentiste au sein de nombreux ensembles dont elle partage régulièrement les activités de concerts et de créations discographiques : Elyma (G. Garrido), Doulce Mémoire (D. R. Dadre), le Poème Harmonique (V. Dumestre), La Chapelle Rhénane (B. Haller), Accentus (L. Equilbey), Artaserse (P. Jarousski), Amsterdam Baroque orchestra (T. Koopman), Göteborg Baroque (M.Kellson), Concerto Copenhagen (L. U. Mortensen), Le Concert d’Astrée (E. Haïm), Ludus musicus (B. Boterf), Ars Longa (T. Paz), Weser Renaissance (M. Cordes) et a pu jouer sous la direction de Franz Brüggen, Nikolaus Harnoncourt et bien d’autres.

Passionnée par l’enseignement et la transmission, elle a dirigé de 2000 à 2013 le Conservatoire Itinérant, projet novateur proposé par les Chemins du Baroques dans le nouveau monde (A. Pacquier, L. Lissot). Entourée d’une équipe pédagogique à géométrie variable, elle a ainsi pu assurer le développement et le rayonnement de la pratique des musiques anciennes sur tout le continent latino-Américain et au delà, en passant par Cuba, le Paraguay, la Bolivie, le Mexique, le Pérou, la Colombie ou encore l’Equateur. Des centaines de jeunes musiciens ont ainsi pu découvrir la musique du premier baroque italien ainsi que la musique baroque latino-américaine. C’est forte de cette expérience qu’elle est régulièrement invitée dans l’Europe entière pour donner des masterclass sur le cornet à bouquin, l’improvisation et la musique d’ensemble (Tours, Utrecht, Varsovie, Prague, Hoff, Lier).

Elle assure également la direction artistique des Traversées Baroques, ensemble qu’elle a fondé en 2008 conjointement avec Etienne Meyer, qui en assure la direction musicale. Les Traversées Baroques est actuellement “Ensemble baroque régional associé” en résidence à l’Opéra de Dijon. L’ensemble consacre une partie de son travail à la redécouverte du répertoire des musiques européennes du début du 17ème siècle (Italie, Pologne, République tchèque). Avec ses concerts, ses enregistrements discographiques et ses créations d’opéras peu connus, mais aussi des ateliers de formations pour des publics variés, l’ensemble Les Traversées Baroques incarne un projet fédérateur et novateur, à l’échelle de l’espace européen du 21è siècle.

Etienne Meyer – Direction musicale

 

Chef et compositeur, Etienne Meyer suit une formation musicale dans les CRR de Metz, Nancy et Luxembourg avant d’intégrer un double cursus au CNSMD de Lyon en direction et écriture musicale. Il y obtient son DNESM en 2001. 

Il assure la direction musicale des Traversées Baroques, qu’il fonde en 2008 avec Judith Pacquier. C’est à la tête de cet ensemble vocal et instrumental qu’il fait un formidable travail de redécouverte des répertoires baroques peu connus. C’est entre autre le résultat d’un coffret discographique, reflet d’un travail de longue haleine sur la musique polonaise (transcription de partitions, instrumentations, enregistrements et nombreux concerts). Côté Italie, Claudio Monteverdi est mis à l’honneur : Etienne Meyer dirige ses Vêpres à la bienheureuse Vierge ou encore sa Selva morale e spirituale. Et c’est dans le cadre d’une résidence de l’ensemble à l’Opéra de Dijon qu’il dirige une reconstitution mise en scène des Intermèdes de la pellegrina (2014, mise en scène Andreas Linos) et une version de l’Orfeo de Claudio Monteverdi  (2016, mise en scène Yves Lenoir). Il dirige à la tête des Traversées Baroques plus de 200 concerts dans l’Europe entière et mène de nombreuses actions pédagogiques (en Bourgogne, Lorraine, mais aussi en République tchèque ou en Pologne). 

Compositeur et passionné par le cinéma et les films muets, il écrit sur des courts-métrages tchèques pour les musiciens des Traversées Baroques, utilisant ainsi les riches sonorités des instruments anciens dans un langage moderne (Le criquet, Pat a Mat). Sélectionné par le Festival International d’Aubagne pour le prix de la création, il compose également des œuvres originales pour petits et grands effectifs : Le fantôme de l’Opéra, Le Vent, Juve contre Fantomas, Charlot s’évade, Le criquet, Pat a Mat, autant de ciné-concerts qui sont diffusés régulièrement. Il dirige notamment l’orchestre de Basse-Normandie sur sa musique pour Le fantôme de l’Opéra pour chœur et orchestre.Il est régulièrement appelé à diriger différents concerts avec entre autre l’Orchestre Dijon-Bourgogne, la Camerata de Bourgogne, les solistes Lyon-Bernard Tétu, les chœurs de l’Opéra de Lyon, etc… 

Etienne Meyer est par ailleurs chef de chœur de l’École Maîtrisienne Régionale de Bourgogne (Maîtrise de Dijon). Il enregistre en 2016 un album discographique original sur le répertoire dédié à la maîtrise autour de l’œuvre de Joseph Samson. Il prépare régulièrement des enfants chanteurs pour diverses productions à l’Opéra de Dijon, et dirige l’opéra pour enfants Brundibar en 2015.

JudithJudith Pacquier & Etienne Meyer