Notre disque San Marco fait parler de lui ! Vous êtes curieux ? Retrouvez l’intégralité des critiques en suivant le lien vers la  Revue de presse. Vous trouverez ci-dessous quelques extraits choisis :

« Cet album est unique, et ce, non seulement par le choix du répertoire, mais aussi par l’impact dramatique qui résulte de l’ordonnancement du programme qu’il offre. » Resmusica

« L’interprétation évite la surenchère d’effets et s’avère très efficace. Malgré la pléthore de programmes consacrés à cette période de l’aventure musicale, ce disque devrait « sortir du lot » par son climat, très véridique, qu’instille Meyer et ses complices. » Crescendo

« Samen zorgen ze voor een mooie, volle en heel authentieke klank in muziek, die de oorspronkelijke pracht en praal van San Marco weergeeft. Warm aanbevolen. » Stretto 

« Nous sommes saisis par l’élégance du style et l’opulence sonore permettant de redécouvrir les splendeurs de l’âge d’or de la musique de la Renaissance tardive. À l’écoute du disque, notre attention ne faiblit pas, car ce programme est varié du point de vue de l’effectif des interprètes, ainsi que du caractère et de la dramaturgie des œuvres qu’ils abordent. » Resmusica

« It’s beautiful … it’s so wonderfully calm, it’s a real achievement and the sackbuts are singing, it’s a gloriously tight ensemble and one is left not with a sense of too much ornamental flourish, but real intimacy. »  BBC

« This performance was a revelation, integrated in this way. Vocal and instrumental pieces are interspersed by organ solos. Listen to this disc to hear them at their best. » Early Music Review

« Étienne Meyer, à la tête de la phalange, propose des tempi amples, stables et nobles (sans excès de lenteur), aptes à soutenir sinon à inspirer les solistes en vue d’élargir leur palette de nuances expressives et de rendre leur richesse émotive encore plus touchante, quoique relativement simple et modeste. » Resmusica

« The Golden Age CD is certainly sumptuous un sound, and catches that combination of contrapuntal ingenuity, grave seriousness and ear-tickling splendour that makes poly choral music special. » The Telegraph

Les Traversées Baroques mêlent ici les voix et les vents, pour renouer avec la pratique de San Marco. Ce programme réunit Giovanni Gabrieli (Sacrae Symphoniae, 1597) et Giovanni Bassano (Concerti ecclesiastici, 1598 et 1599) : de la musique vocale, de la musique instrumentale, des diminutions chantées, quelques unes des plus belles canzons instrumentales, et une combinaison infinie de couleurs musicales, comme le suggère la citation émerveillée de Coryat en 1611. Ces pièces vocales et instrumentales sont complétées avec bonheur par Laurent Stewart, qui a pu enregistrer deux canzoni alla Francese de Claudio Merulo et une toccata d’Andrea Gabrieli sur l’orgue historique de Valvasone (Italie), un instrument construit en 1533 construit par Vincenzo Colombi… Une véritable fête pour les oreilles !

Etienne Meyer direction Anne Magouët Capucine Keller sopranos Paulin Bündgen Pascal Bertin altos Hugues Primard Vincent Bouchot ténors Renaud Delaigue basse Judith Pacquier Sarah Dubus cornets à bouquin Claire McIntyre James Wigfull Abel Rohrbach sacqueboutes Monika Fischaleck basson Laurent Stewart orgue

JudithSan Marco, revue de presse