Etienne Meyer

 Chef et compositeur, Etienne Meyer suit une formation musicale poussée dans les conservatoires de Metz, Nancy et Luxembourg, puis intègre un double cursus au CNSMD de Lyon en direction et écriture musicale. Il y obtient son DNESM en 2001. Il est actuellement chef de chœur de l’École Maîtrisienne Régionale de Bourgogne (Maîtrise de Dijon), qui a pour vocation la formation au chant choral à haut niveau. Il assure ainsi avec son équipe pédagogique la formation musicale de 250 enfants en moyenne par année, du C.P à la 3è, avec un projet centré sur l’épanouissement de l’enfant par le chant. Reconnu pour l’excellence de son travail pédagogique, il a été chargé de cours à la faculté de Saint-Etienne et au CNSMD de Lyon. Il est également invité par l’académie Frédéric Chopin (Varsovie) pour des masterclass sur le répertoire de la musique ancienne. Il prépare de manière régulièrement les chanteurs des Solistes de Lyon – Bernard Tétu, et a pu ainsi collaborer avec Rinaldo Alessandrini, l’Orchestre National de Lyon ou encore les chœurs de l’Opéra de Lyon. Compositeur de formation et passionné par le cinéma et les films muets, Etienne Meyer consacre une partie de ses activités à la création de musique à l’image. Sélectionné en 2003 par le Festival International d’Aubagne pour le prix de la création, il compose depuis des œuvres originales pour petits et grands effectifs. Il dirige l’orchestre de Basse-Normandie en 2008 sur sa musique pour Le fantôme de l’Opéra pour chœur et orchestre.

Capucine Keller

ucine Keller (soprano) a pour passion l’expression des émotions parle chant et utilise le texte pour transmettre toute la sensibilité d’une oeuvre musicale. Elle aime faire passer le public du rire aux larmes, peu importe le style de la musique et ne recule devant aucune expérience, que ce soit un récital à 6h du matin, chanter quinze mètres de haut ou encore passer du baroque au jazz en un seul et même concert. Après un premier diplôme en Musicologie et Histoire des Religions en 2007, Capucine Keller obtient en 2010 un Bachelor of Arts avec les félicitations du jury et le prix d’excellence, puis en 2012 un Master d’Interprétation à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Brigitte Balleys. Sur scène, elle interprète les rôles de Valletto (L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi), Ninfa, La Musica et Euridice (Orfeo de Monteverdi), de la Second Witch et de la Second Woman (Dido and Aeneas de Purcell), de Vittoria Archilei, Anfitrite et Armonia (La Pellegrina), d’Eurydice (Orphée aux Enfers d’Offenbach) de La Folie et de Clarine (Platée de Rameau), mais aussi les rôles principaux de deux créations contemporaines : Alice et les sortilèges (rôle d’Alice), une oeuvre de Robert Clerc commandée par l’Orchestre de Chambre de Lausanne et Psychose 4.48 (rôle d’« Elle ») de Blaise Ubaldini. Ayant une affinité particulière pour la musique baroque, elle participe à la 20e Académie baroque européenne d’Ambronay en 2013, et travaille avec plusieurs ensembles de musique ancienne : Chiome d’Oro, dont elle est l’un des membres fondateurs, mais également la Cappella Mediterranea, Elyma, Clematis, Correspondances, Pygmalion, les Alizés, les Traversées Baroques, Clément Janequin, ou encore Geneva Camerata. Depuis 2010, elle participe à de nombreux enregistrements, dont son premier disque solo en 2014, Théâtre du Monde, avec l’ensemble Chiome d’Oro. Ne se limitant pas qu’à un seul style de musique, Capucine Keller aime varier les plaisirs, chantant la saison dernière également dans des projets aussi divers qu’un concert Berlioz avec le Concert Impromptu, des récitals piano/chant de mélodies françaises ou russes, la création des mélodies de Massimo Pinca sur des poèmes de Wilfred Owen avec l’ensemble Tarka (concerts et enregistrement) ou participer à de nombreux concerts en tant que soliste avec différents choeurs. Capucine Keller est lauréate des bourses Friedl Wald en 2010 et Colette Mosetti en 2011 et en 2012. Elle fut également choisie pour représenter la Suisse au prix Jeune Soliste 2013 des Radios Francophones Publiques (R.F.P.) et fait partie des solistes recommandés par la Société Française de Chefs de Choeurs en 2015. Depuis 2015, Capucine Keller est également la directrice artistique du Festival La Folia à Rougemont (Suisse). En 2016, on la verra sur scène dans les rôles de Speranza (Giona de Bassani) avec Chiome d’Oro au festival d’Ambronay, de Ninfa (Orfeo de Monteverdi) avec Les Traversées Baroques à l’Opéra de Dijon et de Giaconda (La Critica de Jommelli) avec Concerto Stella Matutina pour une tournée autrichienne.

Sophie Toussaint – Primard

Après des études de violon et une Maîtrise de musicologie, Sophie Toussaint-Primard se tourne vers la Musique Ancienne et pratique le chant et la flûte à bec (médaille d’or et certificat de pédagogie au CRR de Tours, DE de musiques anciennes). Elle est l’élève d’Alain Buet et de Sophie Hervé auprès de qui elle s’est formée à l’enseignement de la pédagogie du chant. Elle enseigne à présent le chant et la technique vocale à la Faculté de Musicologie et au CESMD de Poitiers. Soliste et polyphoniste dans des ensembles comme Les Elements, Arsys Bourgogne, Jacques Moderne, Ludus Modalis, elle travaille aussi régulièrement avec l’ensemble Clément Janequin, Akadêmia, Ars Antiqua de Paris… Depuis 1989, elle fait de nombreux concerts, enregistrements discographiques et master-class  dans le monde entier (Europe, Etats-Unis, Amérique du sud, Asie, Moyen-Orient..)

Jeanne Bernier 

Parallèlement à sa formation en cours au CNSMD de Lyon, Jeanne Bernier travaille dans les domaines suivants : chef de chœur à l’ensemble vocal Résonances (Dijon), chef de chœur de l’ensemble Arpège (à cœur Joie, Lyon), assistante chef de chœur de l’ensemble de chambre Imagô (Lyon), chanteuse dans le chœur Britten (direction Nicole Corti, Lyon), enseignante pour le chant auprès des jeunes de la Maîtrise de la cathédrale de Lyon, enseignement du chant choral, de la formation musicale et de l’éveil musical à l’école de musique du 7e arrondissement de Lyon. 

Judith Pacquier

Passionnée par la musique italienne du début du 17è siècle, et après des études de flûte à bec, d’analyse, et d’histoire de la musique, Judith Pacquier se consacre très rapidement à son instrument de prédilection : le cornet à bouquin. Elle suit l’enseignement de W. Dongois et de J.-P. Canihac, dont elle intègrera la classe au CNSMD de Lyon pour y obtenir son DNESM en 2001. Concertiste reconnue, elle poursuit une carrière d’instrumentiste au sein de nombreux ensembles européens dont elle partage régulièrement les activités de concerts et de créations discographiques. Passionnée par l’enseignement et la transmission, elle a dirigé de 2000 à 2013 le Conservatoire Itinérant, projet novateur proposé par les Chemins du Baroques dans le nouveau monde (A. Pacquier, L. Lissot). Entourée d’une équipe pédagogique à géométrie variable, elle a ainsi pu assurer le développement et le rayonnement de la pratique des musiques anciennes sur tout le continent latino-Américain et au delà, en passant par Cuba, le Paraguay, la Bolivie, le Mexique, le Pérou, la Colombie ou encore l’Equateur. Des centaines de jeunes musiciens ont ainsi pu découvrir la musique du premier baroque italien ainsi que la musique baroque latino-américaine. C’est forte de cette expérience qu’elle est régulièrement invitée pour donner des masterclass sur le cornet à bouquin, l’improvisation et la musique d’ensemble. Elle est professeur de cornet à bouquin au sein du département de musique ancienne du conservatoire de Tours.

Laurent Stewart

Après des études à Vérone puis à Lille où il obtient ses 1ers prix de clavecin et de musique de chambre, il se perfectionne auprès de Jos van Immeseel au conservatoire Royal d’Anvers. Parallèlement, il étudie l’orgue avec Jean Boyer. Récitaliste régulièrement invité par de grands festivals internationaux, il participe à de très nombreux concerts au sein des ensembles La Fenice, Akadêmia, Ricercar consort, Clément Janequin, Les Traversées Baroques, le Poème Harmonique et d’autres encore. Il a participé à une soixantaine d’enregistrements discographiques avec ces différents ensembles. Ses enregistrements solistes ont tous reçu une excellente critique ainsi que de nombreuses distinctions.

Florent Marie

Issu d’une famille de musiciens, Florent obtient en 2006 son DNESM de luth renaissance au CNSMD de Lyon dans la classe de luth d’Eugène FERRE. Il collabore avec, entre autres, les ensembles suivants : l’Ensemble Céladon, la Main Harmonique, Les Traversées Baroques, le Banquet Céleste, l’Ensemble Amarillis, The New Baroque Times, Capriccio Stravagante, Les Musiciens du Paradis, Collegium Vocale Gent, l’Ensemble Baroque de Limoges, Les Passions, l’Atelier des Musiciens du Louvre, l’orchestre Les Siècles, la Compagnie Montalvo-Hervieu, la Compagnie Maître Guillaume, l’Orchestre National de Lille, avec des projets très divers comme des concerts, opéras, pièces de théâtre, enregistrements, bals, projets scolaires, ou encore déambulation musicale, sur une période musicale comprise du XIIIème siècle à nos jours. Florent a enseigné le luth dans de nombreux établissements français, tels que le conservatoire Eustache-du-Caurroy à Beauvais, le conservatoire de Toulon, et celui de Besançon. Il enseigne régulièrement aux ateliers des Traversées Baroques à Dijon. Davantage de renseignements sont disponibles sur ce site : florentmarie.jimdo.com

Jean-Michel Weber

Jean-Michel Weber enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon et au Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique de Bourgogne. Il commence son apprentissage musical au conservatoire de Dijon puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un premier prix de trombone en 2006. Il se formera ensuite à la musique ancienne au CRR de Tours. Ouvert à de nombreux répertoires, il collabore avec des musiciens et des orchestres ou ensembles aux aspirations musicales variées (Pierre Boulez, Heinz Holliger, Emmanuel Krivine, Hervé Niquet, Jean-Claude Cassadesus, Orchestre de l’Opéra de Paris, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre d’Île de France, Orchestre de chambre de Prague, ensemble intercontemporain, Ars Nova, 2e2m, ensemble Matheus, compagnie Outre-Mesure…). Il a également occupé pendant dix années le poste de tromboniste co-soliste à l’orchestre Pasdeloup (Paris). 

Christine Plubeau

Après des études de violoncelle au CNR de Besançon, son goût pour le répertoire baroque et renaissance l’oriente vers la viole de gambe au CNR de Strasbourg tout d’abord, puis dans la classe de Wieland Kuijken au Conservatoire Royal de La Haye, où elle obtient le diplôme de soliste.Depuis son retour en France, elle travaille régulièrement au sein de nombreuses formations : La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (dir. JC Malgoire), – Cantus Cölln (dir. Konrad Junghänel), XVIII-21 Musique des Lumières, Les solistes des Musiciens du Louvre, Mensa Sonoraâ€|Elle se produit en tant que soliste avec : Olivier Baumont, Kenneth Weiss, James Bowman, Isabelle Poulenard, Howard Crook, Patricia Petitbon. Elle est lauréate de la Fondation Yehudi Menuhin.

Pascale Boquet

Ayant approfondi son approche du luth au contact de Hopkinson Smith et Paul O’Dette, elle a joué et enregistré au sein d’ensembles tels que l’Ensemble Guillaume de Machaut, Les Ménestriers, La Compagnie Maistre Guillaume, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Le Concert Spirituel, Le Concert Brisé, Faënza, Les Jardins de Courtoisie, Les Traversées Baroques, La Compagnie Théâtrale de la Cité… Elle est actuellement membre des groupes Doulce Mémoire, Les Witches et La Compagnie Outre Mesure, (Musique Renaissance) et joue régulièrement au sein des ensembles Selva di flauti et Les Sonadori. En 2011 : sortie de son CD solo « Du mignard Luth… » : Fantaisies, chansons et danses françaises et italiennes de la Renaissance. Titulaire du C.A de Musique ancienne, elle a enseigné dans de nombreux stages, intervient régulièrement dans plusieurs conservatoires, et est actuellement professeur de luth, musique d’ensemble, accompagnement et improvisation au Conservatoire de Tours. Elle est l’auteur d’une méthode de luth, de nombreux recueils pédagogiques, et, depuis 2005, elle s’occupe activement de la Société Française de Luth.

 

JudithCv professeurs ateliers 2019